Aubelin Jolicoeur is Dead

Haiti Press Network

Jolicoeur will be remembered by readers of Graham Greene’s The Comedians, as Petit Pierre: dandy, journalist, informer, man about town. I knew him as a regular at the bar and on the terrace of the Hotel Oloffson, where he could be counted on to make an appearance each night at cocktail hour, with cane in hand, dressed in a jacket, open-necked shirt and foulard.
More on this to come, as some deservedly colorful obits come in.
Décès d’Aubelin Jolicoeur, célèbre chroniqueur mondain haïtien
Posté le 15 février 2005
Le journaliste haïtien Aubelin Jolicoeur est décédé, le lundi 14 février, dans un centre hospitalier privé de la ville côtière de Jacmel, sud-est d’Haïti, a informé un proche du défunt sur une radio locale. Il avait 81 ans.
Chroniqueur mondain, Aubelin Jolicoeur a collaboré pendant plusieurs années, aux journaux Le Petit samedi soir, Le Matin, et jusqu’à sa mort au quotidien centenaire Le Nouvelliste. Il fut ministre de l’Information sous le gouvernement de Henri Namphy dans les années 1980.
Le célèbre journaliste est, sous le nom de Petit Pierre, le héros d’un livre de Jean Raspail, « un personnage romanesque avec des zones d’ombre certaines mais aussi des trésors de fidélité amicale. » Il a inspiré le personnage du même nom dans « Les Comédiens » de Graham Green.
Aubelin Jolicoeur a reçu dans son pays plusieurs distinctions pour son apport à la culture haïtienne. Il a longtemps vécu à l’hôtel Oloffson à Port-au-Prince. Il a également occupé la chambre près du manguier de l’hôtel Marabout à Pétion-Ville, dirigé pendant 40 ans par feue la chorégraphe Odette Latour Wiener. Il a habité jusqu’à sa mort une chambre à l’hôtel La Jacmélienne à Jacmel.


www.haitipressnetwork.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *